Opiniatre 20 septembre 2018

Edouard Philippe a annoncé ce matin un geste fiscal en faveur des retraités. Les retraités dont les revenus ne dépassent le minimal amorceur de la CSG de quelques euros seront exonérés de sa récente hausse.

Le Premier ministre a déclaré : « Nous avions identifié une question technique qui faisait qu’environ 100.000 retraités, alors qu’ils étaient individuellement en-dessous du seuil mais en couple passaient au-dessus du seuil à deux, voyaient une augmentation de leur CSG. Nous allons le corriger. Nous allons indiquer qu’il faudra passer pendant deux ans en continue au-dessus du seuil pour être frappé par l’augmentation de cette CSG. Ça veut dire qu’il y a 300.000 personnes qui n’auront pas à payer cette augmentation de la CSG dans les années qui viennent parce que justement leurs revenus sont un tout petit peu variables ». Ce geste devrait représenter un manque à gagner de 350 millions d’euros.

La hausse de la CSG de 1.7 point a été votée pour le projet de loi de finances 2018. Selon le gouvernement il s’agirait d’amorcer la suppression des cotisations chômage et maladie du secteur privé. Cette hausse concernerait 7.5 millions de retraités, soit 60 % de cette population. Les autres sont soumis soit à une CSG moins importante (3.8%) ou en sont exonérés. Edouard Philippe a essayé de défendre cette orientation en affirmant que « nous voulons que le travail paye. Nous voulons que ceux qui payent les pensions puissent bénéficier de leurs efforts accrus », a justifié Édouard Philippe, déclarant qu’aujourd’hui, «100 actifs paient 60 retraités ».

 

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :