Tim P 20 mars 2019
Adolescente assise avec des genoux croisés

A Rouen, un ancien cadre du Front National a été condamné à cinq (5) ans de prison ferme pour des agressions sexuelles sur six mineurs survenues entre 2013 et 2018. Les victimes étaient alors âgées d’entre 12 et 14 ans. L’ancien FN a reconnu les faits pour trois des victimes, mais a nié pour les trois autres.

Une condamnation assortie d’une interdiction d’exercer une activité auprès des mineurs

Un ancien cadre du Front National (FN) a été condamné ce mardi 19 mars à cinq (5) ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Rouen pour des faits d’agressions sexuelles sur six (6) mineurs. Les faits remontent entre 2013 et 2018 et les victimes étaient alors âgées d’entre 12 et 14 ans. Edouard Le Bourgeois, c’est de lui qu’il s’agit, avait été incarcéré depuis juin 2018 à la suite des plaintes déposées par les défenseurs des adolescents. En plus de la condamnation à cinq (5) ans de prison, l’homme de 38 ans est frappé d’une interdiction définitive d’exercer une activité auprès de mineurs. Il sera enfin soumis à un suivi socio-judiciaire pendant huit ans.

« Il s’est frotté aux enfants jusqu’à avoir une érection »

Edouard Le Bourgeois était membre d’une communauté catholique traditionaliste du diocèse de Rouen au moment des faits. Ses victimes et lui se sont rencontrés au sein de cette communauté dénommée l’Institut du Christ roi Souverain Prêtre où il donnait des enseignements. Six adolescents ont confié avoir été victimes d’attouchements sexuels de la part de leur ancien professeur particulier de français. Ces sont des « tapotes sur les fesses » ont-ils indiqué. Selon Catherine Héron, présidente du tribunal Edouard Le Bourgeois s’est « frotté aux enfants assis sur ses genoux jusqu’à avoir une érection ». « Il a berné les familles en se jouant de leur foi et des valeurs qu’il prétendait partager avec ces gens » a ajouté Stéphanie Rabat, substitut du procureur de la République.

Il tente la victimisation, mais ça ne passe pas

Le prévenu a reconnu avoir effectivement agressé sexuellement trois des victimes mais a nié pour les trois autres. Aussi, il « demande pardon aux familles ». Lors de cette audience, il a essayé de se victimiser en racontant qu’il a été lui-même violé « par l’aumônier du collège ». Pour Agathe Frémy Barret, avocate de quatre des six adolescents cette confidence, émouvante qu’elle soit, « n’efface pas le fond du dossier ».

Ce n’est pas sa première condamnation pour ce genre d’actes

Notons que l’ancien cadre du FN avait déjà été condamné pour des actes similaires. En 2010, il avait écopé de dix mois de prison avec sursis du tribunal de Nanterre et en 2013 de trois ans avec sursis du tribunal de Pontoise.

Édouard Le Bourgeois était très actif au sein du FN vers la fin des années 2000. Il a été notamment candidat du parti aux cantonales de 2008 à Versailles et directeur national du groupe « Les Jeunes avec Gollnisch » lancé dans le cadre de la succession de Jean Marie Le Pen. Mais il a été exclu des instances du FN après avoir vertement critiqué le Maire FN de Fréjus David Rachline, un proche de Marine Le Pen.

 

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :