Sylvie Lucille 16 juillet 2019
Serena Williams à Wimbledon 2018

 

Lors d’une conférence de presse samedi 15 juillet, Serena Williams a sèchement répondu à un journaliste qui lui a posé une question qu’elle n’a pas appréciée. Elle a même quitté la salle après ce coup de gueule.

La maman d’Alexis Olympia donne une réponse cash

Interviewée le samedi 13 juillet après la finale de Winbledon, Serena Williams s’est emportée contre un journaliste. Elle n’a pas apprécié la question concernant son combat pour l’égalité et l’impact sur sa vie de sportive. Le journaliste lui a en effet demandé s’il n’était pas souhaitable pour elle d’arrêter d’être une célébrité pendant un an et de ne plus se battre pour l’égalité afin de se concentrer uniquement sur le tennis. La maman d’Alexis Olympia a donné une réponse cash avant de lâcher son micro : « Le jour où je cesserai de me battre pour l’égalité et pour les gens qui nous ressemblent, vous et moi, sera le jour où je serai dans ma tombe. », a-t-elle jeté à la figure de son interlocuteur.

« Je voudrais qu’elle mette de côté tout ça, car il y a des gens qui s’occupent très bien de ça »

La 23e fois championne du Grand Chelem signifiait ainsi qu’elle ne laissera jamais son métier l’empêcher de se battre pour ses convictions. La question du journaliste fait échos aux déclarations de Billie Jean King, une joueuse de tennis à la retraite. Celle-ci avait récemment déclaré à,propos de Serena Williams qu’« Elle a un bébé, elle essaie de défendre l’égalité des sexes et en particulier des femmes de couleur. Cela rend les choses beaucoup plus difficiles ! Je voudrais qu’elle mette de côté tout ça, car il y a des gens qui s’occupent très bien de ça. ». Et elle a ajouté : « J’aimerais qu’elle prenne un engagement d’un an ou deux et se dise « Je vais me concentrer sur mon jeu pour que, quand je me regarde dans le miroir, je puisse me dire que j’ai tout donné ».

Victime de propos sexistes en 2018

Rappelons que ce n’est pas la première fois que Serena Williams est attaquée par un journaliste sur la gestion de sa carrière. Bill Simons, du magazine Inside Tennis, a tenu des propos sexistes envers elle en 2018. Il l’a notamment qualifiée de « maman d’un bébé » intimidé par les belles épaules de Maria Sharapova. Il l’a aussi pressée de répondre rapidement à ses questions car il pensait qu’elle voulait rentrer à la maison pour retrouver sa fille Alexis Olympia, alors âgée de neuf mois. Bill Simons s’était ensuite excusé sur Twitter de son interview maladroite en jurant qu’il s’est toujours battu contre le sexisme, l’inégalité et l’homophobie.

 

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :