Marie Lecointre 27 août 2019
Drapaux des pays composants le G7

 

Le sommet du G7 s’est achevé lundi avec une déclaration commune pleine d’espoir. Donald Trump notamment a évoqué une grande réussite, alors qu’un an plus tôt, il avait refusé de signer le communiqué final au Canada. Au lendemain de ce rendez-vous capital, que retenir des principaux sujets abordés ?

Sur l’Amazonie

L’environnement était l’une des questions centrales de ce sommet à Biarritz. Et comme l’actualité le commandait, le G7 s’est penché sur la situation de la forêt amazonienne, en proie à une déforestation accélérée et à un incendie majeur. Les dirigeants ont promis une aide d’urgence de 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d’eau afin de lutter contre les feux de forêt en Amazonie. Mais, dans la nuit de lundi à mardi, le Brésil a opposé une fin de non-recevoir à cette aide.

Les sept dirigeants ont aussi décidé de contribuer à la reforestation de l’Amazonie, tout en se demandant s’il faut donner un statut international à ce poumon vert de la planète.

De la question de l’Iran

Cette fois, Donald Trump a paru sage sur la question iranienne. Moins impulsif, il s’est dit prêt à rencontrer le président iranien Hassan Rohani. « Si les circonstances sont convenables, je serai certainement d’accord » pour le rencontrer, a-t-il déclaré. Le locataire de la Maison Blanche estime qu’un tel rendez-vous pourrait avoir lieu « dans les prochaines semaines ». Pour Angela Merkel, la chancelière allemande, « C’est un grand pas en avant » car il y a encore quelques jours, la tension était à son comble dans le Golfe après une série d’attaques de pétroliers et la destruction par l’Iran d’un drone américain dans le détroit d’Ormuz.

La guerre commerciale Chine-Etats Unis

Sur le front de la guerre commerciale avec la Chine, le président américain a joué la carte de l’apaisement. Il a annoncé que les négociations avec Pékin reprendraient « très prochainement » malgré une escalade intervenue vendredi dernier avec de nouvelles sanctions de part et d’autre. Donald Trump a toutefois indiqué que « Les Chinois veulent un accord […]. Je pense qu’on va en trouver un […]. Je ne pense pas qu’ils [les Chinois] aient le choix ».

L’épineuse taxe Gafa

Au sujet de l’épineuse taxe Gafa, qui enrage Washington, Donald Trump et Emmanuel Macron ont confié qu’ils sont parvenus à un accord. « Je crois qu’on a trouvé un très bon accord », a annoncé Emmanuel Macron, qui est toutefois resté vague concernant les potentiels mesures de rétorsion sur le vin français.

La réintégration de la Russie dans le sommet

Sur cette question en revanche, rien n’a vraiment bougé. Donald Trump, qui trouve parfois Poutine sympa, souhaite l’inviter au prochain sommet qui aura lieu en 2020 aux Etats-Unis. Mais les six autres dirigeants sont encore réticents, voire même opposés à cette réintégration.

Rappelons que la Russie avait été exclue de ce sommet après l’annexion de la Crimée en 2014, à la faveur de la guerre en Ukraine.

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :