Opiniatre 29 novembre 2019
N’Golo Kanté serait victime d'escroquerie de la part de son ancien agent

 

N’Golo Kanté a porté plainte mardi pour « escroquerie », « tentative d’escroquerie », « abus de confiance » et « exercice illégal de la profession d’agent sportif » contre son ancien agent d’image Nouari Khiari. L’international français s’est confié sur cette affaire dans les colonnes de L’Équipe.

N’Golo Kanté est un homme discret, qui n’aime pas étaler sa vie dans les médias. Mais cette fois, une grave affaire le contraint à prendre la parole dans les colonnes de L’Equipe. Mardi, le joueur de Chelsea a porté plainte contre son ancien agent d’image Nouari Khiari pour « escroquerie », « tentative d’escroquerie », « abus de confiance » et « exercice illégal de la profession d’agent sportif ».

«J’estime que ma confiance a été abusée »

Les tensions seraient montées d’un cran en juillet 2016 entre N’Golo Kanté et Nouari Khiari lorsque ce dernier a commencé à demander le paiement de services qui selon le joueur n’ont pas été rendus. « Cette personne a pu m’apporter des propositions auxquelles je n’ai pas voulu donner suite. Il y en avait qui ne correspondaient pas du tout à mon image. Il m’a soumis l’idée de me lier à une société de paris sportifs, ce qui était inconcevable pour moi et il le savait. Je pense qu’il l’a fait en sachant que j’allais refuser, pour justifier un travail qui n’a pas été fait et ensuite me demander de le payer », révèle le milieu de terrain à L’Equipe.

«J’estime que ma confiance a été abusée. (…) Aux premières petites tensions entre nous, cette personne est subitement devenue insistante sur l’aspect financier. Elle a commencé à me demander des sommes importantes pour des choses qui n’étaient pas justifiées ou effectuées.», poursuit N’Golo Kanté.

Le joueur explique avoir tenté de trouver un accord afin de résilier le contrat, mais l’agent réclamait toujours ce qu’il croyait être son dû. Pour mettre la pression sur le joueur et arriver à ses fins, Nouari Khiari aurait même approché son entourage, lui faisait miroiter un bel avenir. Il aurait également fait circuler des choses diffamatoires sur la famille du champion du monde 2018.

N’Golo Kanté menacé ?

La situation a ensuite pris un tournant dramatique en mars 2017, selon Mediapart. Le média révélait mercredi que Rachid Saadna, conseiller de N’Golo Kanté et Houari Saadna frère du premier auraient mis la pression sur le joueur pour qu’il mette un terme à son contrat avec Abdelkarim Douis, son conseiller sportif depuis 2015.

Alors que le joueur est de passage chez sa mère dans la cité des Géraniums à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), ces hommes le prennent à partie. Rachid réclame sa part sur le contrat de Kanté de Leicester à Chelsea (transféré pour 35,8 millions d’euros à l’été 2016), chapeauté par Douis (qui a touché 4,8 millions d’euros), Gregory Dakad et Kamel Bengougam. D’après Mediapart, une arme à feu aurait été sortie lors des « discussions ». Mais elle n’aurait pas été pointée sur le joueur tricolore. Après cet incident, l’affaire aurait été réglée à l’amiable et Rachid Saadna aurait reçu une part de la commission sur la récente prolongation de Kanté à Chelsea.

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :