Sylvie Lucille 20 novembre 2020
Calendrier Amazon (Photo : Amazon).

 

Amazon a annoncé jeudi soir le report au 4 décembre du Black Friday en France, une semaine avant le coup d’envoi de cette opération promotionnelle mondiale. Une idée à laquelle les acteurs de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne s’étaient dits favorables à l’issue d’une réunion organisée à Bercy dans la matinée.

La pression était montée d’un cran ces derniers jours sur le géant du commerce en ligne, après le lancement d’une pétition et la déclaration des principaux distributeurs français en faveur d’un report de l’évènement à condition que les commerces rouvre avant. Finalement, Amazon accepte de décaler le rendez-vous. « Nous avons décidé de reporter le Black Friday si ça peut permettre la réouverture des commerces dès le 1er décembre», a annoncé jeudi soir Frédéric Duval, directeur général d’Amazon France sur France Info. « Donc, cette année, le Black Friday aura lieu le 4 décembre », précise-t-il. Puis d’ajouter : « Nous agissons en responsabilité et sommes à l’écoute de ce qu’il se passe dans la société française ».

Des achats possibles à l’étranger

Le représentant du géant américain indique toutefois que les promos habituelles auront lieu tous les jours. « Ce sera l’occasion pour tous les entrepreneurs de commencer la saison de Noël et d’écouler leur stock », assure-t-il. Cette décision ne concerne que la France, d’après Frédéric Duval. Ainsi, le consommateur peut se faire livrer des produits achetés ailleurs, comme en Espagne. « Cela a toujours été le cas », explique le responsable.

L’annonce d’Amazon intervient plusieurs jours après que le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a jugé absurde de maintenir le Black Friday le 27 novembre alors que le gouvernement doit décider dans les prochains jours de la date de réouverture des commerces dits « non essentiels ». Il l’a répété au Sénat, mercredi, en demandant aux distributeurs d’« examiner toutes les possibilités de décaler cette opération qui n’a pas de sens dans les circonstances actuelles ».

Les enseignes demandaient de pouvoir rouvrir le 27 novembre

Conscient que le gouvernement n’a pas la capacité d’interdire « une opération promotionnelle d’ordre privé », Bruno Le Maire et le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises (PME) Alain Griset ont aussi convoqué, jeudi matin, les organisations représentatives de la grande distribution, du commerce coopératif et associé, ainsi que de la vente en ligne pour les convaincre de repousser la date du Black Friday. De leur côté, les enseignes suppliaient Matignon de pouvoir rouvrir le 27 novembre, faute de quoi seuls les acteurs de l’Internet se tailleraient la part du lion. L’an dernier, cette vaste opération commerciale a généré un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros en France, dont 5 milliards dans les commerces physiques et le reste milliard dans les achats en ligne.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :