Rachelle Ledur 9 avril 2021

Le spectre d’une saison 2021-2022 sans Ligue des champions menace certaines grosses cylindrées. Point sur ces écuries qui pourraient manquer ce rendez-vous à enjeux économique et sportif, à l’heure où le sprint final est engagé dans leur championnat respectif.

La Juventus sous pression

Une saison sans la Vieille Dame dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, ce n’était plus arrivé depuis l’exercice 2011-2012. Autant dire, une éternité. Entre-temps, le club piémontais a empilé neuf titres de champions consécutifs, faisant chaque fois preuve d’une supériorité indéniable vis-à-vis de ses adversaires. Sauf que cette saison, les choses ne sont plus aussi évidentes pour la Juve. L’équipe d’Andrea Pirlo éjectée de la C1 en cours par Porto en huitième de finale pourrait rater l’édition de la saison prochaine. Et pour cause, les coéquipiers de Ronaldo actuellement troisième au classement de la Serie A, ne compte qu’une longueur d’avance sur l’Atalanta et trois sur Naples. À neuf journées du terme et vu le niveau affiché par l’équipe cette saison, rien n’est moins sûr.

Liverpool méconnaissable

Si la saison de Premier League en cours devait s’arrêter à la 30e journée, Liverpool ne serait pas en Ligue des champions l’année prochaine. Un scénario à peine croyable quand on se souvient à quel point Jurgen Klopp et les siens dominaient les débats en championnat il y a encore un an. À tel point que nombre d’observateurs les voyaient même survoler leurs adversaires avec Manchester City, l’autre ogre du championnat, pendant quelques années. Mais le contexte de crise sanitaire marquée par l’enchaînement des matchs a battu en brèche certaines certitudes. Reléguant les Reds à la septième place de la Premier League à huit journées du terme. Au plan comptable, Liverpool compte trois points de moins que West Ham, surprenant quatrième au classement.

PSG, des raisons de s’inquiéter

Et si le PSG manquait la C1 pour la première fois depuis son basculement sous pavillon qatari ? L’hypothèse certes toujours inimaginable paraît pourtant plausible, étant donné les résultats en dents de scie du club cette saison. Avec seulement trois points de moins au compteur que le leader lillois, il n’y a pas de quoi s’alarmer pour les joueurs de Mauricio Pochettino. Mais l’équipe ne compte que deux longueurs de plus que Lyon, virtuellement éliminé de la course à la qualification européenne à huit journées de la fin de la Ligue 1. C’est très loin de leur bilan comptable lors de la dernière contre-performance de Paris en France, symbolisée par le titre de Monaco en 2017.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :