Rachelle Ledur 1 décembre 2021

Le club blaugrana est décidé à prolonger l’aventure avec l’international français en fin de contrat, malgré son bilan médiocre. Comment expliquer cela ?

Au football, la logique sportive n’est pas toujours la seule boussole. C’est notamment vrai dans le cas de la relation entre Ousmane Dembélé et son club, le FC Barcelone. Alors que l’international français rechigne depuis plusieurs mois à prolonger son bail en Catalogne au-delà de juin prochain, son employeur est prêt à poursuivre l’aventure avec lui. Le président du Barça, Joan Laporta l’a répété à de nombreuses reprises déjà depuis sa prise de fonction il y a quelques mois : Dembélé est un élément important du projet du club catalan. Le nouvel entraîneur, Xavi Hernandez, ne rate pas non plus une occasion de couvrir d’éloges l’ancien pensionnaire du Stade Rennais. « Il peut devenir le meilleur du monde« , déclarait-il récemment.

Reste que cela commence par ressembler à une musique bien connue désormais lorsqu’il s’agit de Dembélé. Chacune de ses apparitions, depuis son arrivée en 2017 sur les traces de Neymar alors partit au PSG, est accompagnée d’un concert de promesses sur son potentiel et son talent. Mais très vite, le joueur retombe dans ses travers, notamment à l’infirmerie où ses blessures doivent certainement lui valoir un record à présent. Et pour cause, il totalise 680 jours d’indisponibilité désormais. De fait, son bilan sur le terrain en prend un coup. Sa meilleure saison avec le Barça remonte à 2018-2019 quand il avait marqué à 14 reprises et délivré huit passes décisives.

Prolonger pour mieux le vendre

Pour un joueur recruté à 105 millions d’euros hors bonus, la performance est plus que décevante. Cela aurait été ailleurs une raison suffisante pour s’en séparer. Mais pas au FC Barcelone où chaque investissement est désormais soupesé en raison des difficultés financières du club. Et puis, au point où l’on en est actuellement, il serait illusoire pour le club catalan d’espérer récupérer la somme investie sur le natif de Vernon il y a quatre ans. Protéger donc ce qu’il reste de sa valeur estimée par le site spécialisé Transfermarkt à 50 millions d’euros, en le prolongeant, reste sans doute aux yeux des dirigeants, l’option la plus viable.

Mais il n’est pas sûr que le joueur y consent. D’autant que signer libre dans un futur club devrait lui rapporter une belle prime à la signature. Et c’est peut-être pour cela qu’il fait traîner les négociations avec le Barça.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :