Opiniatre 22 novembre 2017

Le Canard enchaîné pourrait bien ne plus être diffusé en version papier, selon son rédacteur en chef, qui a dit qu’il n’aurait pas le choix…

C’est une bien triste nouvelle pour la presse française : le seul journal indépendant, qui ne sert pas la soupe aux politiques et aux forces financières, va devoir se contenter d’une diffusion digitale, alors même qu’il refusait jusqu’à présent ne serait-ce que d’avoir un site web.

“On va y venir, forcément, et c’est la seule chose qui nous y fera venir. Chaque année, il y a 600 kiosques qui ferment. Un jour où l’autre, on sera bien obligé d’y venir. On s’y prépare, on y est prêt”.

Voilà comment Erik Emptaz, le rédacteur en chef du Canard a annoncé cette nouvelle, avant de préciser les contours de son projet :

Le journal proposera une version “payante et, dans un premier temps, sous forme de PDF. […] On a une maquette un peu particulière, qui a 70 ans. On appelle ça l’obsolescence nécessaire. On aime bien que Le Canard se diffère des autres. En kiosque, sur cent titres, on le remarque tout de suite à cause de ça. On aimerait le garder. On essaye aussi d’avoir un mode de reproduction des dessins qui soit de qualité, ce qui n’est pas très facile”.

Le Canard est mort, vive le Canard !

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :