Opiniatre 16 novembre 2017

Les socialistes ont-ils un problème avec leur sexualité et surtout avec les femmes ? Après (entre autres) DSK, c’est l’ancien président du MJS, Thierry Marchal-Beck, qui est accusé par 8 femmes de les avoir agressées ou harcelées sexuellement, quand il était à la tête des jeunes socialistes.

Est-ce à force de vanter l’égalité des sexe et la lutte féministe, que les hommes du Parti socialiste finissent par se comporter comme des prédateurs avec les femmes ? C’est ce que l’on pourrait penser des différentes révélations faites ces dernières semaines, où de très nombreuses personnalités de gauche, en France comme aux Etats-Unis, ont été dénoncées. Sans parler des anciens témoignages comme celui sur l’ancien patron du Monde, Pierre Bergé, accusé dans un livre passé sous silence, de pédophilie avec des petits garçons marocains.

Bien sur, le fait qu’il s’agisse de personnalités socialistes et de gauche interpelle. Mais ce qui est le plus marquant c’est quand ces présumées agressions se font dans le cadre d’un mandat politique ou artistique (pour Weinstein). Concernant Thierry Marchal-Beck, on n’en sait pas encore assez pour le moment pour s’exprimer dessus, mais le moins que l’on puisse dire c’est que les relations au sein du parti à la rose sont tendues…

Quand on revoit les nombreuses personnalités de Hollywood s’indigner des plaisanteries sexistes de Donald Trump, pendant les élections présidentielles, comparés à ce qu’elles taisaient, on se dit qu’en termes de harcèlement et agression sexuelle, ceux qui jouent les vertueux sont souvent les pires…

 

 

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :