Opiniatre 19 juillet 2018

Dimanche soir, la France entière était en ébullition après la victoire de l’équipe de France.  Vingt ans après, les bleus ont décroché leur deuxième étoile, faisant vibrer le cœur de tout un pays. Les émissions spéciales à l’image de “Les bleus 2018 : l’épopée russe”, diffusée sur TF1 le 17 juillet, n’ont pas déserté tout au long de la compétition. Mais les journalistes ne montraient finalement pas d’images inédites, puisque les joueurs ont tout partagé sur leurs réseaux sociaux. Comment cette génération de champions 2.0 a inclus ses supporters avec elle ?

Une équipe 2.0

La particularité de l’équipe de France, c’est sa jeunesse. Le plus jeune, Kylian Mbappé aura seulement 20 ans en décembre prochain ! En dehors du gardien de but Hugo Lloris, ils gravitent tous autour du même âge. Comme tous les jeunes de notre génération, avoir plusieurs réseaux sociaux est devenu quelque chose de banal et de presque obligatoire. Les joueurs de Didier Deschamps l’ont bien compris et n’ont pas hésité à partager leurs moindre faits et gestes sur leurs comptes personnels, au grand damne des journalistes.

Le soir de la victoire, il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir des images on ne peut moins officielles du fameux trophée et des réactions des nouveaux champions. Les millions de followers des joueurs ont pu suivre en direct ce qu’il se passait dans les vestiaires et même découvrir le président Emmanuel Macron sous un nouveau jour.

La nuit et le jour entre 1998 et 2018

En 1998, Instagram, Twitter et Facebook étaient encore loin de nos esprits. Les images dévoilées étaient le fruit d’un travail photographique et journalistique très pointu. Les réactions des joueurs étaient diffusées à la télévision. Mais en 2018, tout est différent. L’omniprésence des médias sociaux est un fait très réel qu’il est impossible de contester : les champions du monde en sont le parfait exemple. Rien n’a échappé aux caméras de leur Smartphone, qui devait (parfois) être en surchauffe.

Je pensais que j’allais pleurer, mais au final j’avais déjà tout vu !”, expliquait un internaute du réseau social Twitter, lors de la diffusion de l’épopée russe. Cela traduit parfaitement le phénomène : comme tout a été partagé pendant des jours sur les réseaux sociaux, il s’agissait là simplement de plans plus professionnels et adaptés à un reportage télévisuel, mais l’essentiel était déjà connu. Il est impossible de changer cette nouvelle façon de consommer de l’image et surtout de l’information.

Quels seront alors les comportements en 2022 ?

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :