Tim P 5 mai 2019
Un Gilet Jaune lors d'une manifestation en novembre 2018

 

Alors que leur mobilisation faiblit au fil des semaines, les Gilets Jaunes ont reçu ce samedi un soutien de taille, celui des personnalités du monde culturel. Les artistes ont salué un mouvement sans précédent tout en cassant du sucre sur le dos du gouvernement.

Les personnalités de la culture rejoignent les Gilets Jaunes et s’identifient à eux

Dans une tribune intitulée «Nous ne sommes pas dupes», plus de 1.400 personnalités du monde de la culture, dont Juliette Binoche, Emmanuelle Béart, Jeanne Balibar ou encore Swann Arlaud, ont apporté leur soutien aux Gilets Jaunes, alors que ces derniers ne mobilisent plus autant. Ces animateurs de la culture ont d’abord salué le combat du mouvement, entamé il y a plus de six mois. « Depuis plusieurs mois, le mouvement des “gilets jaunes”, sans précédent dans l’histoire de la Ve République, bat le pavé de nos rues. Un mouvement de citoyen·ne·s, né spontanément, qui ne se rattache à aucun parti politique. Un mouvement qui mobilise des dizaines de milliers de Français·e·s chaque samedi, depuis plus de six mois, et qui est soutenu par des millions d’autres. Un mouvement qui réclame des choses essentielles : une démocratie plus directe, une plus grande justice sociale et fiscale, des mesures radicales face à l’état d’urgence écologique. », ont écrit les signataires de cette tribune.

Ils se sont ensuite identités aux Gilets Jaunes en affirmant que : « Ce qu’ils demandent, ils le demandent pour tou·te·s. Les “gilets jaunes”, c’est nous. Nous, artistes, technicien·ne·s, aut·eur·rice·s, de tous ces métiers de la ­culture, précaires ou non, sommes absolument concerné·e·s par cette mobilisation historique. ».

Les artistes dénoncent la manipulation du gouvernement

Les acteurs du monde culturel ont également dénoncé la manipulation du gouvernement et de ses médias visant à faire passer les Gilets Jaunes pour des violents et des voyous : « Et nous le proclamons ici : Nous ne sommes pas dupes ! Nous voyons bien les ficelles usées à outrance pour discréditer les ­gilets jaunes, décrits comme des anti-écologistes, extrémistes, racistes, casseurs… La manœuvre ne prend pas, ce récit ne colle pas à la réalité même si médias grand public et porte-parole du gouvernement voudraient bien nous y faire croire. Comme cette violence qu’ils mettent en exergue chaque samedi. Pourtant la violence la plus alarmante n’est pas là. »

« la répression, la manipulation et l’irresponsabilité de ce gouvernement »

Les 1400 signataires de la tribune ont enfin appelé à l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire de la France et à plus de responsabilités de l’Etat vis-à-vis du peuple. « Nous continuerons à nous indigner, plus fort, plus souvent, plus ensemble, poursuit la tribune. Et aujourd’hui, nous appelons à écrire une nouvelle histoire. Nous, écrivain·e·s, musicien·ne·s, réalisa·teur·trice·s, édit·eur·rice·s, sculpt·eur·rice·s, photographes, technicien·ne·s du son et de l’image, scénaristes, chorégraphes, dessinat·eur·rice·s, peintres, circassien·ne·s, comédien·ne·s, product·eur·rice·s, danseu·r·se·s, créat·eur·rice·s en tous genres, sommes ­révolté·e·s par la répression, la manipulation et l’irresponsabilité de ce gouvernement à un moment si charnière de notre histoire. ».

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :