Tim P 8 mai 2019
Un portrait de Claire Nouvian

 

Une séquence de l’émission «L’Heure des pros » sur CNews est largement commentée sur Twitter depuis le lundi 6 mai. Elle montre une tempête déclenchée entre le présentateur Pascal Praud et son invitée Claire Nouvian. Celle-ci va exploser quand le journaliste lui trouvera un air d’« hystérique » et « une tête qui ne rentre pas dans les studios ».

La mèche est allumée dès la première partie de l’émission

Ce lundi, Pascal Praud recevait, avec d’Élisabeth Lévy, l’écologiste Claire Nouvian venue au côté de Raphaël Glucksmann. A un moment donné du débat, un orage va éclater sur le plateau entre les journalistes et leurs invités au sujet du changement climatique. Une courte vidéo de deux minutes compile notamment les piques que se sont lancés les différents protagonistes sur le plateau.

L’accrochage a eu lieu dans la première partie de l’émission, qui a débuté avec quelques petits tacles. La journaliste polémiste Élisabeth Lévy pince Claire Nouvian en critiquant les « trottinettes électriques ». Et Pascal Praud d’interroger son invitée : « Oui bien sûr, c’est la mobilité douce de demain… Mais vous ne trouvez pas ça tout simplement ridicule ? ».  A ces observations, Claire Nouvian répond que « Ça m’est complètement égal, les jugements de valeur sur les gens… Ils font ce qu’ils veulent », puis de qualifier le commentaire du présentateur de « complètement subjectif et complètement sans intérêt ». Le ton est lancé !

« ridicule », « hystérique »

Piqué au vif, le présentateur vedette de CNews prévient son invitée : « Le jugement subjectif ne vous intéresse pas ? Cela va être compliqué alors pour vous l’émission ». Ce à quoi Élisabeth Lévy par « Le petit commentaire politique ne m’intéresse pas du tout. Mais je vais rester silencieuse, vous écouter et de temps en temps j’essaierai de parler. ».

Constatant qu’il a laissé de marbre la cofondatrice du mouvement Place Publique, Pascal Praud charge à nouveau : « Je vous trouve très ridicule […]. Vous avez le droit d’écouter les autres plutôt que de donner une image hystérique de votre pensée […]. Vous avez une tête qui n’entre pas dans les studios ! Un peu d’humilité… ». Elisabeth Levy, directrice de la rédaction de Causeur, va apporter son grain de sel en déclarant qu’« Il y a un consensus sur la réalité du changement. Sur ses causes et son évolution, non ! ». Pascal Praud va renchérir en soulignant qu’« Il peut pas y avoir de réchauffement climatique dans le monde puisque ce matin il faisait que 3 degrés dans les Yvelines ».

Attirée dans un guet-apens d’anti-écologistes

Claire Nouvian se rend alors compte qu’elle a été attirée dans un « traquenard » ce soir-là. « Ce n’est pas une émission climatosceptique quand même, rassurez-moi ? Mais c’est rétrograde ! On ne peut pas laisser dire ça. Mais vous êtes dingues ! Vous êtes complètement tarés ! On est au XXIe siècle. Allez-vous cultiver scientifiquement enfin… », s’emporte Claire Nouvian. Cette déclaration fait bondir Elisabeth Levy qui réplique violemment : « C’est vous qui êtes folle ! C’est vous qui êtes dingue ! ». Consternée par la tournure de la discussion, l’écologiste fait remarquer que « Si on m’avait dit que cette émission était réactionnaire et climatosceptique, en fait, peut-être que je ne serais pas venue » avant de constater « une inculture scientifique […] crasse » chez ses interlocuteurs.

« Heureusement que la bêtise épargne de la honte »

Sur Twitter, la séquence vidéo de deux minutes a été fortement commentée. Un internaute estime que « Le traitement réservé à Claire Nouvian venue sur CNEWS pour parler d’écologie est tout bonnement scandaleux ». Un autre note qu’il n’y a eu que « Mépris, moqueries, humiliations, insultes, parole interrompue constamment ». Nicolas Hulot, l’ex ministre de l’Écologie a également réagi sur Twitter. « Heureusement que la bêtise épargne de la honte. Affligeant de suffisance, d’ignorance et d’insolence, le climatoscepticisme promu sans précaution par Pascal Praud, odieux avec son invitée» a-t-il commenté.

 

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :