Lamine Sacko 28 juillet 2019
Sebastien Vettel dans son V6 sur le circuit du GP d'Allemagne

 

Très bien placée pour signer la pole, voire occuper la première ligne après des essais libres impeccables, Ferrai a vécu une journée noire samedi. Le constructeur italien a été trahi par les pannes des monoplaces de Sebastian Vettel et Charles Leclerc. Mercedes et Red Bull n’en demandaient pas plus, eux qui ont trusté les deux premières lignes.

Lâchés par leurs monoplaces

Alors qu’elles semblaient promises à la première ligne depuis le début du weekend, grâce à des essais libres réussis, les monoplaces italiennes ont tout perdu en qualifications ce samedi, trahies par des pannes. Ce dimanche, les pilotes de Ferrari Charles Leclerc et Sebastian Vettel partiront respectivement 10e et 20e, loin derrière les Mercedes et Red Bull qui occupent les premières lignes.

Le calvaire de Ferrari a débuté avec Sebastien Vettel. Pourtant le pilote allemand espérait enfin briser le signe indien à domicile en s’imposant à Hockenheim, située à 40 kilomètres environ de Heppenheim, sa ville natale. Dès son tour de préparation en Q1, il a signalé un problème avec le turbo de son V6. De retour au stand, il n’a pas pu reprendre la piste, malgré les efforts des mécaniciens.

Quelques minutes plus tard c’est au tour de Charles Leclerc, qui avait écrasé la concurrence lors des essais libres 3, d’abandonner la course. Lui aussi a été atteint par un souci mécanique en Q3. Sa Ferrari a refusé de redémarrer, à la fin de la Q2, après la pesée réglementaire de la FIA.

« J’espère qu’on va pouvoir se rattraper demain »

Les deux pilotes n’ont pas compris ce qui leur est arrivé lors de ces qualifications et espèrent maintenant une meilleure course ce dimanche. « Je ne sais pas ce qui s’est passé exactement, quelque chose a cassé sur le turbo (Ferrari a parlé d’un problème de flux d’air entrant dans le turbo). Évidemment, je suis très déçu, très amer. J’aurais aimé partir en pole (dimanche), mais je vais partir dernier. J’espère offrir une belle remontée au public et à l’équipe. », a déclaré Vettel sur Sky Sports. Leclerc manifeste la même déception : « Je ne sais pas si c’était le même problème que Seb (Vettel), je crois qu’il s’agit du système de carburant. C’est vraiment dommage, mais on va essayer de comprendre le problème, afin qu’il ne se reproduise pas…j’espère qu’on va pouvoir se rattraper demain », a-t-il déclaré.

Grands bénéficiaires des malheurs de la Scuderia, Mercedes et Red Bull ont occupé les deux premières lignes. Même malade, Lewis Hamilton est parvenu à décrocher la pole position du Grand Prix d’Allemagne. Dimanche à 15H10, le quintuple champion du monde s’élancera devant Max Verstappen sur Red Bull, son coéquipier Valtteri Bottas (+0’’362) et le Français Pierre Gasly, 4e sur Red Bull (+0’’771).

Grille de départ ce dimanche :

1ère ligne:
Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda)

2ème  ligne:
Valtteri Bottas (FIN/Mercedes)
Pierre Gasly (FRA/Red Bull-Honda)

3ème ligne:
Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari)
Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari)

4ème ligne:
Carlos Sainz Jr (ESP/McLaren-Renault)
Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes)

5ème ligne:
Nico Hülkenberg (GER/Renault)
Charles Leclerc (MON/Ferrari)

6ème ligne:
Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Racing-Ferrari)
Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari)

7ème ligne:
Daniel Ricciardo (AUS/Renault)
Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda)

8ème ligne:
Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes)
Lando Norris (GBR/McLaren-Renault)

9ème ligne:
Alexander Albon (THA/Toro Rosso-Honda)
George Russell (GBR/Williams-Mercedes)

10ème ligne:
Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes)
Sebastian Vettel (GER/Ferrari)

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :