Lamine Sacko 19 août 2019
Wagner Dias tirant un coup franc

 

Le match de la 4e journée de Ligue 2 entre Nancy et Le Mans, disputé vendredi 16 août, a été interrompu par l’arbitre en raison de chants homophobes. Marlène Schiappa, la secrétaire d’État en charge de l’égalité femmes-hommes et Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, ont salué cette décision.

Des chants venus de supporters nancéiens

La rencontre de football entre Nancy et Le Mans, comptant pour la 4e journée de Ligue 2, a été brièvement interrompue vendredi, après que des chants homophobes ont été entendus dans la tribune. Les propos ont été proférés lors de la première mi-temps par des supporters nancéiens. L’arbitre Mehdi Mokhtari a donc pris la responsabilité d’arrêter le match pendant une minute, alors que Nancy menait 1-0 grâce à un but de Vagner Dias à la 9e minute. La rencontre s’est terminée par une victoire de Nancy 2 buts à 1. Le Mans a d’abord égalisé par Vincent Créhin sur un penalty à la 57e minute. Et au bout du temps additionnel (90+5) Vagner Dias a réalisé le doublé.

Nancy s’en est donc sorti à bon compte. Son président, Jean-Michel Roussier, a déclaré sur franceinfo que « Ces chants n’ont pas leur place dans un stade de foot ». Il a aussi confié être allé voir les groupes de supporters à la mi-temps pour leur parler. Toutefois, il pense que « le football n’a pas vocation à régler tous les problèmes de la société. Il ne faut donc pas donner plus de rôles au football que celui qu’il a ». Interrogé sur la décision de l’arbitre, Jean-Michel Roussier a affirmé : « Je n’ai pas de jugement à porter sur la décision de l’arbitre. Il y a un nouveau règlement, il s’applique ».

« C’est une première. Et une dernière, je l’espère »

Si Jean-Michel Roussier n’a rien à dire sur l’interruption du match, Marlène Schiappa, elle, estime que c’est une décision a salué. « Bravo à l’arbitre Mehdi Mokhtari d’avoir interrompu courageusement le match face aux chants homophobes entonnés lors de Nancy – Le Mans comme le permet le règlement. Le foot est un sport passionnant. Il doit le rester pour tous », a écrit sur Twitter la secrétaire d’État en charge de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations.

S’inscrivant dans la même veine que Marlène Schiappa la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a également félicité l’arbitre de la rencontre : « J’adresse mes félicitations à l’arbitre Mehdi Mokhtari ainsi qu’au délégué de la LFPfr Alain Marseille qui ont pris leurs responsabilités et décidé d’interrompre le match de football entre Nancy et Le Mans pour injures homophobes. C’est une première. Et une dernière, je l’espère », a-t-elle tweeté.

Nancy sera penalisé

Cette affaire sera étudiée mercredi par la commission de discipline de la LFP. L’AS Nancy Lorraine devrait vraisemblablement être salué. Pour les incidents d’avril, par exemple, Dijon avait écopé d’un point de pénalité avec sursis et le supporteur identifié comme ayant proféré les injures racistes avait été mis en examen, le club ayant porté plainte.

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :