Sylvie Lucille 23 octobre 2020
Des drapeaux français devant un bâtiment public.

 

Le produit intérieur brut (PIB) de la France risque d’évoluer négativement au quatrième trimestre 2020, a indiqué ce vendredi le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, sur Europe 1. Cette annonce intervient au lendemain de l’extension du couvre-feu à de nouveaux départements.

« Nous savions que l’épidémie pouvait repartir »

L’évolution du produit intérieur brut (PIB) français risque d’être négative au dernier trimestre 2020, a prévenu ce vendredi le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, sur Europe 1. Cette rechute probable de l’économie française « n’est pas une surprise », a-t-il précisé. Elle a été intégrée dans la prévision gouvernementale de contraction du produit intérieur brut de 10% pour 2020, en raison de la crise sanitaire.

Le gouvernement redoutait de nouvelles restrictions à cause d’un regain de la pandémie du nouveau coronavirus. « Nous savions que l’épidémie pouvait repartir et parce qu’il y a beaucoup d’incertitudes internationales », a déclaré le ministre de l’Economie. Finalement, ce qui était craint va se produire. Les cas de contaminations repartent à la hausse, ces dernières semaines.

Une extension du couvre-feu à la Polynésie »

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé jeudi 22 octobre un élargissement des mesures de couvre-feu « à 38 nouveaux départements et à la Polynésie ». Au total, « ce sont 54 départements qui seront soumis à couvre-feu, soit 46 millions de citoyens », a précisé le chef du gouvernement.

Jean Castex a aussi indiqué que les mesures de soutien économique pour les métropoles déjà sous couvre-feu (fonds de solidarité, exonérations de cotisations et chômage partiel) s’étendraient à tous les territoires concernés. Le coût de toutes les mesures de couvre-feu devrait s’élever à plus de deux milliards d’euros pour les finances publiques, a estimé Bercy. « Nous pouvons tenir jusqu’à la fin de l’année, début de l’année prochaine avec les sommes que nous avions prévues », a-t-il ajouté.

Un fort rebond de l’économie française en 2021

Malgré la perspective d’un dernier trimestre moribond, Bruno Le Maire a foi que le PIB reviendra dans le vert dès l’année prochaine. « De la même manière qu’au quatrième trimestre nous risquons d’avoir un chiffre de croissance négatif, je vous dis qu’il y aura un fort rebond de l’économie française en 2021 et que nous pourrons retrouver en 2022 notre chiffre de développement économique de 2019 », assure le ministre de l’Economie.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :