Rachelle Ledur 6 février 2021

L’Australien entretient depuis quelques années une querelle féroce à l’encontre du Serbe, même si ce dernier ne semble pas y prêter le flanc. Une situation qui a autant à voir avec le caractère respectif des deux joueurs qu’avec leurs personnalités.

Irresponsable, hypocrite, obsessionnel. Ce sont là seulement quelques qualificatifs peu flatteurs que Nick Kyrgios aime à balancer au sujet de Novak Djokovic. Car en matière trash-talking, le natif de Canberra n’a quasiment pas d’égal sur le court. Surtout quand il s’agit d’évoquer le Djoker. L’Australien ne rate jamais une occasion de vouer le Serbe aux gémonies, tantôt pour ses célébrations sur le court, tantôt pour ses prises de position ou initiatives pas toujours bien perçues par le public, il est vrai.

S’il est impossible d’évoquer les raisons précises de cette rivalité singulière dans le gratin du tennis, on peut en revanche en situer la genèse. Entre 2014 et 2015, pendant que Kyrgios essuyait les critiques de nombreux observateurs et acteurs pour ses sorties de route sur le court, Djokovic vint lui proposer publiquement son aide. Le numéro un mondial, lui aussi trublion dans sa jeunesse, s’était en effet montré disponible pour aider l’Aussie. Une protection que ce dernier n’a appréciée que très peu apparemment. D’autant que le 47e mondial au classement ATP n’est pas du genre à vouloir s’attirer les faveurs du circuit, contrairement au Djoker.

Deux personnalités opposées

Le numéro 1 mondial est souvent accusé de feindre ses sentiments afin de passer pour ce qu’il n’est pas. Il voudrait être aussi populaire que ses deux grands rivaux : Roger Federer et Rafael Nadal. Autant de griefs difficiles à corroborer, tant ils relèvent de la subjectivité. On sait en revanche que le fait d’avoir grandi sous les balles à forger le caractère d’un Djokovic qui ne cesse d’œuvrer pour rapprocher les acteurs du tennis. En témoigne sa dernière initiative en date à l’endroit de ses pairs à propos des conditions de séjour à Melbourne en perspective de l’Open d’Australie.

Kyrgios lui, est une vraie cocotte-minute susceptible d’exploser à tout instant. Les amendes dont il a fait l’objet pour avoir fracassé sa raquette ou balancé des chaises sur le court sont beaucoup. De plus, il n’a jamais eu peur des qu’en-dira-t-on au moment de s’exprimer. Une façon de prendre une revanche sur toutes ces personnes qui croyaient peu en lui quand il était jeune ? Toujours est-il que pour lui, le milieu du tennis ne devrait pas être aussi carré.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :