Opiniatre 8 août 2018

Il y a un mois et demi, le week-end du 1er juillet avait été troublé par l’évasion de Redoine Faïd, criminel multirécidiviste, condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d’une jeune policière lors d’un braquage raté. Ses complices l’ont extirpé en hélicoptère de la prison de Réau, où il était détenu depuis huit mois. 

Redoine Faïd : un acteur hors norme

Pour ce criminel français, l’évasion n’est pas une première. En effet, en 2013, il avait réussi à s’évader de l’établissement pénitencier dans lequel il était détenu, non loin de Lille. En 2010, il a été condamné à 25 ans de prison pour avoir abattu Aurélie Fouquet, une jeune policière, pendant un braquage. A la suite de ces terribles faits, Faïd a été condamné et a commencé à purger sa peine. Mais voilà : en 2013, il s’évade.

Bien avant tout cela, le criminel avait pourtant juré dans des livres et même sur des plateaux télévisés en avoir fini avec le grand banditisme, dont il a été un ambassadeur pendant plusieurs années. L’histoire est tout autre !

Une évasion spectaculaire

Début juillet la prison de Réau a été la proie d’un scénario digne d’un grand film d’action. Un hélicoptère a pu se poser dans la cours d’honneur de la prison, et ainsi permettre au dangereux prévenu de s’échapper, à l’aide de complices. Un autre détenu de la prison a pu filmer cette scène surréaliste. Les surveillants de l’établissement pénitencier pointent du doigts les mesures de sécurité mises en place : aucun filin de sécurité, pas de brouilleurs de drone… Des manquements importants alors que la prison se voulait de haute sécurité. Elle a été inaugurée en 2011, lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République.

Les téléphones de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sont dans le rouge, croulant sous les signalements. Mais si beaucoup disent avoir aperçu Redoine Faïd, le braqueur reste introuvable. “L’enquête ne nous permet pas, à ce stade, de dire qu’il a pris la fuite à l’étranger”, a résumé ce mardi Philippe Veroni, sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée.

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :