Opiniatre 22 novembre 2018

FO a un nouveau patron

Serait-ce la fin de la série noire à Force ouvrière après des semaines difficiles entre le fichage illégal de cadre, la démission de Pavageau et les centaines de milliers d’euros de notes de frais de la direction ? Portait d’Yves Veyrier, le discret nouveau patron de la confédération syndicale ?

Yves Veyrier a 60 ans et est surnommé le « Macron-compatible » en interne. Il est né en 1958 en Algérie et a longtemps été un fidèle de Jean-Claude Mailly. Il a intégré le bureau confédéral en 2004. Diplômé en ingénierie des travaux de la météorologie, sciences physiques et statistiques c’est en 1984 qu’il commence à la Météorologie nationale qui deviendra Météo France. En 1995 il devient secrétaire de la fédération de l’équipement, des transports et des services.

Fidèle à monsieur Mailly, c’est lui qui monte au charbon en 2017 pour expliquer aux adhérents qu’il ne faut pas se mobiliser contre les ordonnances Macron sur le Code du travail. Si certains louent une forme de courage dans cette dangereuse mission qui l’a conduit à un véritable tour de France, d’autres le qualifient de « clone » de Mailly.

Il se présente comme un ancien « fervent soutien de Marc Blondel », le grand dirigeant de FO entre 1989 et 2004, il se déclare « indéfectiblement attaché à la liberté et à l’indépendance syndicale, imprégné de l’idéal des philosophes des Lumières, laïque ». « Il est anonyme, pas glamour, mais c’est un historique, il connaît FO et va pouvoir tenir la maison jusqu’au prochain congrès », déclare en OFF un dirigeant du syndicat. Affaire à suivre dans un climat de très importantes tensions internes.

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :