Tim P 3 avril 2019
Julia, le transgenre agressé dimanche, sur un plateau télé

Les images de l’agression d’un transgenre à la sortie du métro à Paris, le dimanche 31 mars, suscitent l’indignation sur les réseaux sociaux depuis ce mardi. La victime prénommée Julia a été insultée, rudoyée et même frappée par ses agresseurs, des Algériens qui revenaient d’un rassemblement contre Bouteflika. Julia, qui ne veut pas stigmatiser la communauté musulmane, a toutefois fait savoir son intention de porter plainte.

C’est ça l’Algérien démocratique ?

Les images de l’agression d’un transgenre dans le métro à Paris, le dimanche dernier, ont fait le tour des réseaux sociaux. Les internautes sont particulièrement choqués par cet acte en France, pays des droits de l’Homme. La vidéo, d’une trentaine de secondes, montre une femme malmenée par des individus identifiés comme des Algériens revenant d’une manifestation contre Abdelaziz Bouteflika. Sur la séquence publiée on voit clairement les agresseurs s’acharner sur elle, l’insulter et même lui porter main. Ce qui pousse un internaute à s’interroger : « C’est ça l’Algérie démocratique ? »

« Hé, mais t’es un homme toi ! »,

Au lendemain de son calvaire, Julia s’est confiée au Huffington Post. Au cours de cette interview, elle raconte comment trois hommes l’ont malmenée alors qu’elle s’apprêtait à prendre le métro. « L’un d’eux m’a dit : ‘Hé, mais t’es un homme toi !’ », confie-t-elle. Elle ne leur répond pas, préférant continuer son chemin. C’était mal les connaître. « Mais ils m’ont retenue en disant que je devais répondre à leur question. L’un d’eux m’a alors touché la poitrine en s’étonnant que j’aie effectivement des seins. ».

Julia revient plus en arrière. Avant que ne démarre la vidéo, dit-elle, un homme aurait « sorti son sexe » et lui aurait ordonné de « lui faire du bien ». La jeune femme choisi de dégager la main du forcené et prend l’autre sens pour remonter l’escalier. C’est alors qu’un groupe d’Algériens l’auraient visée avec des projectiles et auraient lancé des insultes. L’un des manifestants serait même allé plus loin en la giflant.

Les agents du RATP la sermonnent à leur tour

Comme si cela ne suffisait pas, les agents du RATP ont ajouté leur grain de sel avec des sermons, selon le transgenre. « Même avec eux, j’ai été humiliée. Ils m’ont appelée ‘Monsieur’ », regrette-t-elle. Ils lui auraient conseillé de s’habiller autrement à l’avenir. « Je suis en France, je me promène où je veux en ville et je ne devrais pas avoir à craindre que l’on m’agresse parce que je porte un short », a-t-elle commenté, encore sous le choc.

Elle a entamé sa transition il y a tout juste 5 mois

Julia est une jeune femme blonde âgée de 31 ans. Elle a entamé une transition, il n’y a pas longtemps. Elle a indiqué à nos confrères du Huffington Post qu’elle prend des hormones depuis 5 mois. Si Julia se sentait bien dans son nouveau corps, ce ne serait plus le cas, selon elle. Elle concède : « J’avais réussi à avoir confiance en moi et là ils ont tout détruit » ;

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :