Tim P 6 juin 2019
Quelques soldats ayant particiipé au débarquement de Normandie en juin 1944

 

Ce jeudi 6 juin ont eu lieu des commémorations en l’honneur du 75e anniversaire du débarquement des alliés en Normandie. A cette occasion, le président Emmanuel Macron a rendu hommage au commando Kieffer et à la Résistance dans une cérémonie à Colleville-Montgomery, en présence de nombreux chefs d’Etat.

Emmanuel Macron a présidé une cérémonie à Colleville-Montgomery ce jeudi 6 juin dans le cadre du 75e anniversaire du débarquement de Normandie. C’était en présence de nombreux chefs d’Etat dont Theresa May, la Première ministre britannique, et Donald Trump, le président américain. A cette occasion, le chef d’Etat français a rendu hommage au commando Kieffer.

« Ils ont été l’honneur de notre pays, ils étaient un symbole de la France. »

Dans son discours, Emmanuel Macron a loué le courage de ces soldats qui se sont sacrifiés pour la liberté de la France et du monde, mais qui n’ont jamais reçu la reconnaissance qu’ils méritaient. « Chère jeunesse de France, entendez le message de vos aînés. Vous en êtes les héritiers, car il vous reviendra bientôt de préserver cette flamme qu’ils ont fait brûler (…) Je veux prendre un engagement devant vous (Léon Gautier). C’est que nous conserverons intactes les couleurs de votre jeunesse héroïque et l’enseignement de vos vertus (…) Tous connaissaient le risque de leur mission. Tous pourtant ont accepté de la remplir. (…) La veille au soir Kieffer leur avait dit qu’il n’en voudrait pas à ceux qui renonceraient. Le lendemain ils étaient tous là à l’appel. », a déclaré le président de la République qui ajoute qu’« Ils tiennent 78 jours sans être relevés. (…) Ils ont été l’honneur de notre pays, ils étaient un symbole de la France. ».

Le commando Kieffer avait deux missions  précises

Portant le nom du capitaine de corvette Philippe Kieffer, qui a constitué ce groupe de volontaires, le commando a été formé en Ecosse. Il est composé de 177 soldats français qui ont intégré la Royal Marine Commando N° 4. Le groupe débarque le 6 juin 1944 à 7H23 aux côtés des britanniques à Juno Beach, à Colleville-sur-Orne (Calvados), commune rebaptisée depuis Colleville-Montgomery. La commune jouxte Ouistreham, sur l’embouchure de l’Orne, à l’extrême flanc Est des 80 km de plages où débarquent les alliés (Sword Beach).

Le commando avait deux missions précises. D’une part neutraliser les fortifications allemandes élevées sur la plage. Et d’autre part, avec la 1ère brigade de commandos britanniques de Lord Lovat, d’ouvrir la voie vers Ouistreham pour faire une jonction avec les parachutistes anglais de la 6e division aéroportée. Ces derniers se sont emparés, dans la nuit du 5 au 6 juin, du pont de Bénouville, renommé a posteriori Pegasus bridge. La progression en direction du port, défendu par la 346ème division d’infanterie allemande, sera marquée par l’attaque du casino de Riva-Bella transformé en forteresse.

10 morts enregistrés à l’issue de la bataille

A la fin août 1944, le commando Kieffer, qui a débarqué à Sword Beach avec près de 28.500 Britanniques, avait perdu 27 hommes, dont 10 au soir du 6 juin. Seuls 24 d’entre eux sont sortis indemnes de cette bataille. Et c’était un exploit puisque le commandant Kieffer s’était attendu à pire : « Nous serons moins de dix à rentrer intacts », avait-il prévenu ses hommes à la veille du Débarquement.

Malgré cet héroïsme, il a fallu attendre 2004 pour que l’Etat français décore de la Légion d’honneur les survivants du commando. Cet oubli avait suscité une vive polémique. Aujourd’hui, seuls trois des 177 fusiliers marins sont encore en vie.

 

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :