Malika Ndiaye 20 septembre 2019
Une vue aérienne de la Zone 51

 

C’est ce vendredi 20 septembre 2019 que deux millions d’américains devraient envahir la Zone 51, la base ultra sécrète de l’armée américaine située dans le désert du Nevada. A l’origine de ce projet, une mauvaise blague d’un internaute qui faisait croire sur Facebook que des choses pas très nettes s’y passait. L’US Army a déjà mis en garde les complotistes qui oseraient tenter un assaut.

Des extraterrestres prisonniers ?

Une idée farfelue au départ, l’invasion de la Zone 51 lancée sur les réseaux sociaux est devenue une affaire sérieuse. Au moins deux millions de personnes ont prévu envahir cette base secrète de l’US Army ce vendredi 20 septembre. Construite dans les années 1950, cette zone d’une superficie de 155 km2 est la cible de nombreuses théories conspirationnistes et survivalistes liées à l’existence d’extraterrestres prisonniers.

L’idée d’un assaut sur la Zone 51 a commencé avec une publication d’un internaute sur Facebook. Sur sa page, ce complotiste écrit : « Raid sur la Zone 51, ils ne pourront pas tous nous arrêter ». La date choisie était le vendredi 20 septembre 2019. L’initiateur a également créé le projet AlienStock, un festival musical créé en lien avec le rassemblement. Selon lui, il se passe des activités très louches dans cette base très sécurisée dont l’accès n’est accordé qu’à quelques militaires accrédités. Comme cet internaute, la plus part des Américains, partisans de la théorie du complot, sont convaincus que des extraterrestres sont détenus dans la Zone 31.

C’était une blague !

Début septembre, plus de 2 millions de personnes voulaient se réunir sur la zone pour découvrir la « vérité » que leur cachent les autorités. Mais plusieurs participants ont renoncé au projet d’invasion après que son auteur a indiqué qu’il s’agissait d’une blague. Sur sa page Facebook, qui a été supprimée depuis, il a adressé ce « post-scriptum » au gouvernement américain : « C’est une blague, et je n’ai pas vraiment l’intention de mettre ce plan à exécution. J’ai juste pensé que ce serait marrant et que ça m’aiderait à trouver des trucs sympas sur Internet. Je ne suis pas responsable si les gens décident de prendre d’assaut la Zone 51 ».

L’US Amy très menaçante

Cela n’a pas empêché certains participants, très déterminés, de préparer le raid pour cette nuit. Mais l’armée américaine a mis en garde contre toute tentative d’invasion. « La Zone 51 est un site servant de camp d’entraînement à ciel ouvert à l’armée de l’air américaine. Nous décourageons quiconque d’essayer de venir sur le site. L’armée de l’air est toujours prête à protéger l’Amérique et ses actifs », a-t-elle prévenu dans les colonnes du Washington Post. Que celui qui a assez de courage y aille donc !

Please follow and like us:

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :