Sylvie Lucille 11 juin 2020
Une personne à table, au restaurant.

 

Les titres-restaurant seront utilisables le weekend et les jours fériés, pour un montant journalier doublé (38 euros au lieu de 19 euros). Cette mesure vise à aider les restaurateurs à redémarrer leur activité et les Français à utiliser les titres restaurant stockés pendant le confinement.

Dès ce vendredi, les Français pourront utiliser deux fois plus de tickets restaurant pour un repas. En effet, un décret publié ce jeudi 11 juin au Journal officiel relève le plafond des titres restaurant à 38 euros par jour, au lieu de 19 euros jusqu’ici. L’on pourra aussi en profiter lors d’une sortie en famille ou entre amis pendant le week-end et également les jours fériés. Le décret précise que ces nouvelles modalités, en vigueur jusqu’au 31 décembre, visent à « répondre aux difficultés économiques » des restaurants traditionnels, self-services, brasseries ou hôtels-restaurants, « résultant de leur fermeture durant l’état d’urgence sanitaire » lié à l’épidémie de Covid-19.

« Si vous pouvez le faire, faites-le, ça aidera les restaurateurs »

Annoncée par le Premier ministre au terme du comité interministériel du tourisme du 14 mai, cette mesure doit permettre à quelque 4,4 millions de salariés de « désépargner » l’équivalent de 1,5 milliard d’euros de titres de paiement inutilisés pendant le confinement. Cela « incitera les Français à utiliser leurs tickets restaurant dans les restaurants le week-end avec leur famille, je pense que c’est une façon de soutenir de manière très concrète les restaurateurs », a déclaré le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, ce jeudi sur LCI. « Si ce week-end surtout, vous voulez aller au restaurant et vous payer votre restaurant avec votre ticket restaurant vous pouvez le faire, faites-le, ça aidera les restaurateurs », a-t-il exhorté.

Qu’en est-il des 95 euros par semaine ?

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avait par ailleurs promis le 23 avril, en plein confinement, que le plafond de l’utilisation des titres-restaurant pour des achats dans les supermarchés, commerces de proximité et repas hebdomadaires, serait relevé à 95 euros, une fois par semaine, contre 19 euros par jour actuellement. Elle avait annoncé un décret conjoint en ce sens avec le ministre de l’Economie. Mais ce décret n’a jamais été publié. Interrogé lundi sur ce fait, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, avait répondu : « Pourquoi ça bloque? On ne sait pas ».

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :